Panier

L’ÉGLISE CMA DÉCRÈTE UNE SEMAINE DE JEUNE ET PRIÈRE POUR LA PAIX EN COTE D’IVOIRE

Du 07 au 13 Septembre, toute l’Église Protestante Évangélique CMA de Côte d’Ivoire se prosterne aux pieds du Seigneur Jésus-Christ pour intercéder en faveur de la paix et de la décrispation du climat politique et social en Côte d’Ivoire, à travers 7 jours de jeûne et prière, décrété par la Direction Nationale.

«Si mon peuple sur qui est invoqué mon nom s’humilie, prie, et cherche ma face, et s’il se détourne de ses mauvaises voies, je l’exaucerai des cieux, je lui pardonnerai son péché, et je guérirai son pays» (2 Chr 7, 14).
Chers bien-aimé(e)s,
Les promesses de Dieu en réponse à la prière sont nombreuses et elles sont, pour certaines, assorties de conditions. Lorsque les conditions sont remplies alors Dieu, dans sa grâce, tient ses promesses. En ce qui concerne la prière en faveur d’une nation, Dieu indique quatre (4) conditions: s’humilier, prier, chercher la
face de Dieu et se détourner de ses mauvaises voies. Si ces conditions sont remplies, Dieu écoute la prière: «… alors j’écouterai du ciel». La prière qui est faite selon le cœur de Dieu est celle qu’il écoute: «Et si nous savons qu’il nous écoute, quelque chose que nous demandions, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée» (1 Jean 5, 15). Ainsi, Dieu écoute la prière et fait deux choses. D’abord, il pardonne le péché de son peuple: «… je pardonnerai leur péché». Puis, il guéri le pays dont est issu son peuple: «… et je guérirai leur pays». La responsabilité de l’Église est donc engagée dans le sort d’une nation; la guérison de celle-ci est liée à la prière de l’Église. La situation actuelle de la Côte d’Ivoire exige la prière ardente de l’Église. D’où notre invitation à passer sept (7) jours aux pieds du Seigneur, en jeûnant et en priant. Une telle activité n’est pas facultative; elle est à mettre en priorité. L’apôtre Paul le souligne clairement: «J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes,pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté » (1 Tim 5, 1-4). Avant toutes choses, prions donc pour notre beau pays, pour ses dirigeants, ses institutions, pour ses fils et filles… pour sa guérison. A genoux, aux pieds du Seigneur, nous avons la possibilité de changer la destinée de notre pays. Dieu nous invite. Avec assurance, venons à ses pieds!
Affectueusement,
En Christ
Dr Noël N’Guessan